La ballade des gens heureux

Il apparaît bien souvent que l’intention des autorités consiste à conférer aux industries nationales une longueur d’avance face à la concurrence internationale. « Et prôner sans organiser », conclut La ballade des gens heureux. Pour la prolonger autrement que par des suppositions arbitraires, nous n’aurions qu’à suivre l’indication du mystique. Assortissez vos hôtes, ou n’invitez personne. La période de révision du livre blanc, de définition des contours du programme de MALE intermédiaire et des projets de coopération franco-britannique dans le domaine des drones, est propice à cette réflexion globale. Par ailleurs, elle ne concerne que la constitution de stocks à prix administrés et non les subventions agricoles et mesures compensatoires (ASCM). Les contrats pour différence deviendront ainsi plus coûteux pour les usagers britanniques, ce qui incitera les pouvoirs publics à en limiter le volume. C’est, naturellement, un marchand de bois. Le sauveur qu’il rêve, c’est le sauveur légendaire, réglementaire devrais-je dire, qui commence son épopée dans les rues sanglantes de Paris et qui la termine à Waterloo ou à Sedan ; s’il arrive à s’incarner, ce sauveur-là, et si l’on souille d’une croix la tombe de chacune de ses victimes, il aura de quoi saluer de l’épée, le mec ! La susceptibilité de la conscience va donc augmentant à mesure que celle-ci se développe, et la vivacité du remords est une mesure de l’effort même que nous faisons vers la moralité. Mais nous éprouvons beaucoup de peine à nous représenter ainsi les choses, parce que nous avons contracté l’habitude de souligner les différences, et au contraire d’effacer les ressemblances, entre la série des objets simulta­nément échelonnés dans l’espace et celle des états successivement développée dans le temps. Elles ne représentent aujourd’hui qu’une part marginale des échanges et peinent à se faire accepter comme réserve de valeur. Le dieu d’Aristote est, il est vrai, un principe actif, mais il ne descend pas à gouverner les choses. Mais, puisque nous venons de décrire le mécanisme cinématographique de l’intelligence, il importe que nous mon­trions à quelle représentation du réel le jeu de ce mécanisme aboutit. Je vivrais mille ans que je vous aimerais mille ans, idéal de mon cœur, unique reine absolue, toute ma pensée, toute mon âme ! Je viens de dire que l’espèce est parfois simultanément représentée par des acteurs ou personnages divers ; mais il peut arriver que ces acteurs n’apparaissent pas à la fois et se succèdent chronologiquement : ils ne semblent vivre que pour se transformer, et l’histoire de l’espèce devient une succession de métamorphoses. L’enfant qui joue près de là vient en ramasser une poignée, et s’étonne, l’instant d’après, de n’avoir plus dans le creux de la main que quelques gouttes d’eau, mais d’une eau bien plus salée, bien plus amère encore que celle de la vague qui l’apporta. Mais tout paraît indiquer que cette force est finie, et qu’elle s’épuise assez vite en se manifestant. Mais, à nos yeux, ce ne sont pas des contradictions de la raison, ce sont des contradictions de l’esprit humain, chose bien différente ; car, si la raison ne peut se contredire elle-même sans perdre son unité et son autorité régulatrice, on peut bien comprendre que, dans l’organisation complexe de l’esprit humain, des rouages soient capables de se contrarier, et que l’entendement, dans sa manière d’élaborer et de relier les matériaux fournis par les sensations, ait ses illusions comme il en a dans les sensations, ou dans certains jugements spontanés qui s’associent constamment aux sensations e Le premier est précisément que cela facilite le contrôle et peut permettre des dérives… Plein de critiques ont été faites dans ce sens. Les éducateurs et les guides de l’enfance, ce sont tous les hommes qui vivent bien, c’est-à-dire librement ; et tous les morts qui ont bien vécu, c’est-à-dire qui ont librement vécu. Qui a fabriqué cet explosif ? De plus, le crédit d’impôt phonographique, jusque-là réservé aux entreprises constituées depuis plus de trois ans, peut désormais bénéficier aux entreprises immatriculées depuis un an au moins. Un rapport remis récemment révèle que de nombreuses politiques sociale ou fiscale, parce que familialisées ou conjugalisées, renforcent les rôles sociaux différenciés entre hommes et femmes.