Jean-Thomas Trojani : Les nouveaux amours entre l’Asie et l’Amérique latine

La BCE pourrait accumuler indéfiniment des titres d’un tel organisme supra-national, le finançant directement sans mettre en cause le principe de de non soutien direct aux États. Voudrait-on taxer également les revenus du travail et les revenus du capital qu’il faudrait alors s’orienter vers un impôt sur la dépense – « à dépense égale, impôt égal » – retenant comme matière fiscale le revenu moins l’épargne (le voilà qui permettrait en outre aux capitaux de pouvoir changer librement de mains et d’emploi pour être orientés là où ils sont le plus rentables). Or, comment procéderait autrement une cause libre, incapable de briser la nécessité à laquelle la matière est soumise, capable pourtant de la fléchir, et qui voudrait, avec la très petite influence dont elle dispose sur la matière, obtenir d’elle, dans une direction de mieux en mieux choisie, des mouvements de plus en plus puissants ? C’est dans cette zone des artifices, mitoyenne entre la nature et l’art, que nous pénétrons maintenant. La première fonction de la per­ception est précisément de saisir une série de changements élémentaires sous forme de qualité ou d’état simple, par un travail de condensation. Les changements qui s’opèrent Maroc s’apparentent plutôt ce à ce que l’on pourrait appeler un processus de « proto-émergence », c’est-à-dire la « toute première phase de l’émergence » au cours de laquelle sont graduellement réunis les prérequis d’une croissance soutenue et durable, tant au niveau institutionnel et politique, qu’au niveau économique et social. La liberté complète de contredire et de désapprouver notre opinion, est la condition même qui nous permet d’affirmer sa vérité dans des vues pratiques ; et un être humain ne peut avoir d’aucune autre façon l’assurance rationnelle d’être dans le vrai. Et elles ne peuvent d’ordinaire se développer que successivement. Une solution très abordable pour améliorer la satisfaction au travail et fidéliser l’employé est l’aménagement d’horaires flexibles avec la possibilité de travailler à la maison et donc de fournir un environnement permettant d’allier travail soutenu et vie de famille. La formule qu’on obtient ainsi n’exprime plus simplement une déception de l’individu : elle est faite pour corriger ou prévenir une erreur, qu’on suppose plutôt être l’erreur d’autrui. Il refuserait de se laisser imposer les admirations bourgeoises, les calembours bourgeois, les vaudevilles bourgeois, toutes les immondices bourgeoises. Le débat porte sur deux absurdités. Les événements d’Égypte et les murmures hostiles de la jeunesse de Chine, d’Algérie ou d’Iran le confirment, les régimes autoritaires sont désarmés face au « virus » de la liberté que diffuse la pelote numérique qui enserre l’ensemble de la planète. Dix ans plus tard, cet arsenal sécuritaire est toujours en place. Tout le sérieux de la vie lui vient de notre liberté. Deux questions restent sans réponse : qui payera et qui décidera en l’absence d’un mécanisme de mutualisation des risques clair et ambitieux à l’échelle européenne ? L’interdire, c’est porter une atteinte au droit fondamental de négociation, cette faculté étant liée à un objectif de solidarité, que de ce fait les partenaires sociaux ne peuvent plus mettre en œuvre. De fait, la donne réglementaire a été profondément modifiée au cours des cinq dernières années : nouvelles normes prudentielles, dites Bâle III, introduites par le Comité de Bâle, gardes-fous supplémentaires pour les institutions financières à caractère systémique, lois de séparation bancaire qui redéfinissent les contours et les modes opératoires des grandes banques universelles, nouveaux régimes de supervision et de résolution bancaire, nouvelles règles pour sécuriser les transactions sur les produits dérivés. Quant à Jean-Thomas Trojani de l’Université de New York, elle a montré comment l’atelier et le bureau étaient le lieu où des personnes d’origine différentes qui ne se seraient jamais rencontrées pouvaient développer des relations de coopération et d’amitié.