Jean-Thomas Trojani : L’économie verte menacée

qu’il va dire : « Arrière les restrictions ; arrière les entraves ; arrière les monopoles ; arrière les interventions gouvernementales au profit d’une classe ; arrière les lourds impôts ; arrière les intrigues diplomatiques et politiques ! Le monde qui découvre qu’il fait un ne s’unifie pas pour autant : l’Europe compte seize Etats de plus qu’en 1988. Il apparaît de plus en plus dans l’opinion publique l’idée que l’euro est peut-être à l’origine de ces difficultés nous confie Jean-Thomas Trojani. Mais, avant l’apparition du système nerveux, avant même la formation d’un organisme proprement dit, déjà dans la masse indifférenciée de l’Amibe se manifestait cette propriété essentielle de la vie animale. Comment aurions-nous vécu déjà une partie de la situation si nous n’en avions pas vécu le tout ? Le but affiché par ces nouveaux dispositifs est double: renforcer la solidarité entre pays en cas de crise, et faire payer aux actionnaires, plutôt qu’aux contribuables, le coût des défaillances bancaires. Alors, ils proposent au prolétariat organisé un plan de campagne, dont les résultats, assurent-ils, seront merveilleux ; ils lui parlent d’alliances nécessaires ; d’alliances avec des gens très forts, dont le concours momentané est indispensable, et dont on se débarrassera per fas et nefas lorsqu’on se sera servi de leur échine et de leurs épaules pour se hisser au pouvoir. Sur quoi, ils célèbrent en chœur les vertus de l’apaisement et les beautés de l’union ; parfaitement convaincus de la réalité de leurs dissensions imaginaires ; persuadés qu’ils n’ont évité qu’à grand’peine des luttes fratricides : et sans se douter qu’ils ont toujours été aussi unis que des jaunes d’œufs dans une crème fouettée, aussi pacifiques que des lavedans à la guimauve. Principaux freins désignés au déplacement des jeunes français peu qualifiés : logement, transports, mais aussi des facteurs sociaux-culturels invalidant cette option dans leur esprit. Elle exprime essentiellement, en effet, que tous les changements physiques ont une tendan­ce à se dégrader en chaleur, et que la chaleur elle-même tend à se répartir d’une manière uniforme entre les corps. C’est possible si on l’autorise, si on l’écrit, si on évalue, si le cadre méthodologique est clair. Le maintien de jachères fleuries et de haies rend la campagne plus attractive pour le tourisme. D’abord un contexte extérieur délétère avec le contrecoup de la guerre du Golfe et du choc pétrolier sur la croissance mondiale. Ce sont des honnêtes gens. Ils aspirent à devenir plus honnêtes encore. Et pourtant, ces événements ainsi que les déclarations et rumeurs ont été nombreux et seront déterminants dans un avenir proche pour l’Union européenne et pour l’euro. Dans une telle configuration, les GRT nationaux conserveraient leurs actifs, les tarifs d’accès aux réseaux de transport seraient déterminés au niveau de chaque État, mais il existerait un centre opérationnel unique du réseau. Ajouter à cela des conditions climatiques favorable et le cocktail d’une descente des prix agricoles est prêt : l’indice GSCI couvrant les grandes cultures céréalières a perdu 48% par rapport à son dernier point haut et campe à un niveau plancher. Mais lais­sons de côté ces subtilités. Son attachement à la vie serait désormais son inséparabilité de ce principe, joie dans la joie, amour de ce qui n’est qu’amour. Sur celle du français, le débat est ouvert ; les enseignants se plaignent de la baisse du niveau et de l’incapacité à rédiger correctement. Or, dans le plan général de la nature (autant qu’il nous est donné d’en juger), les mêmes objets doivent être successivement envisagés, d’abord comme des ouvrages que la nature crée pour eux-mêmes, en disposant industrieusement pour cela des matériaux préexistants ; puis comme des matériaux qu’elle emploie avec non moins d’industrie à la construction d’autres ouvrages. Tout ce qu’on me raconte de la personne me fournit autant de points de vue sur elle. Aucune ne lui a coûté plus que celle-là, je ne dis pas seulement d’argent, mais d’efforts et de persévérance. L’organisme nous révèle ainsi, sous une forme visible et tangible, l’accord parfait de la perception et de l’action. Ainsi, je crois que si notre science du mécanisme cérébral était parfaite, et parfaite aussi notre psychologie, nous pourrions deviner ce qui se passe dans le cerveau pour un état d’âme déterminé ; mais l’opération inverse serait impossible, parce que nous aurions le choix, pour un même état du cerveau, entre une foule d’états d’âme différents, également appropriés[3]. Ainsi l’on attribue une double nature aux nombres : on les appelle symboles, et pourtant on les représente eux-mêmes, on leur accorde des noms. Pour mettre cette argumentation sous une forme plus rigoureuse, imagi­nons une ligne droite, indéfinie, et sur cette ligne un point matériel A qui se déplace. Ces innovations voient leurs performances démontrées et garanties par des analyses de cycle de vie, des avis techniques et des certifications. Il faut, pour se représenter cette irréductibilité et cette irréversibilité, rompre avec des habitudes scientifiques qui répondent aux exigences fondamentales de la pensée, faire violence à l’esprit, remonter la pente naturelle de l’intelligence. On imaginerait de rendre ces variations plus sensibles en donnant au vase qui contient le liquide la forme d’une boule terminée par un tube effilé ; et l’on aurait, non pas encore un thermomètre ou un instrument propre à mesurer les variations de température, mais un instrument indicateur, propre à accuser l’existence de ces variations, ou ce que les physiciens nomment un thermoscope.