Jean-Thomas Trojani : Au sommet de la courbe des attentes exagérées

Mais, en les examinant, je pris garde que, pour la logique, ses syllogismes et la plupart de ses autres instructions servent plutôt à expliquer à autrui les choses qu’on sait, ou même, comme l’art de Lulle, à parler sans jugement de celles qu’on ignore, qu’à les apprendre ; et bien qu’elle contienne en effet beaucoup de préceptes très vrais et très bons, il y en a toutefois tant d’autres mêlés parmi, qui sont ou nuisibles ou superflus, qu’il est presque aussi malaisé de les en séparer, que de tirer une Diane ou une Minerve hors d’un bloc de marbre qui n’est point encore ébauché. L’économie start-up, poussée à son extrême, nous condamne à la stagflation éternelle. Il ne faut donc voir dans ce qui va suivre qu’un exposé schématique, et nous demanderons qu’on entende provisoirement par perception non pas ma perception concrète et complexe, celle que gonflent mes souvenirs et qui offre toujours une certaine épaisseur de durée, mais la perception pure, une perception qui existe en droit plutôt qu’en fait, celle qu’aurait un être placé où je suis, vivant comme je vis, mais absorbé dans le présent, et capable, par l’élimination de la mémoire sous toutes ses formes, d’obtenir de la matière une vision à la fois immédiate et instantanée. En sens inverse, les revenus du capital paient aujourd’hui un total, CSG-CDRS-Prélèvement sociaux, de 15,5%, nettement plus que les 8% des salariés. Je l’admets encore, mais si vous attribuez au mot un sens radicalement différent de celui qu’il a d’ordinaire, c’est à un objet nouveau qu’il s’applique ; vos raisonnements ne concerneront plus l’ancien objet ; il sera donc entendu que vous nous parlez d’autre chose. Mais c’est que tout phéno­mène, tout objet, s’y présente sous un double aspect, l’un qualitatif, l’autre extensif : rien n’empêche de faire abstraction du premier, et il ne reste plus alors que des termes capables d’être superposés directement ou indirectement l’un à l’autre, et de s’identifier ensemble par conséquent. Et, sans la confiance, on ne construit rien de solide et de durable. Mais il résultait de là que notre exposé restait schématique et pouvait paraître insuffisant. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Un homme qui ne réfléchit pas sur le long terme connaîtra des déboires à court terme ». Ribot, d’attribuer une importance décisive aux phénomènes moteurs concomitants, et surtout aux actions d’arrêt, est bien près de devenir classique en psychologie. La première réponse qui se présente naturellement est que, bien que différentes personnes puissent voir la table légèrement différemment, elles voient toutes quand même des choses plus ou moins semblables quand elles regardent la table, et les variations dans ce qu’elles voient suivent les lois de la perspective et de la réflexion de la lumière, en sorte qu’il est facile de parvenir à un objet permanent sous-jacent à toutes les différentes données des sens de ces personnes. Ils ont gagné audacieusement ce qu’ils dépensent en rentiers égoïstes. Comment ne pas voir que la vie procède ici comme la conscience en général, comme la mémoire ? De même que le moi, en somme, est pour la psychologie contemporaine une illusion, qu’il n’y a pas de personnalité séparée, que nous sommes composés d’une infinité d’êtres et de petites consciences ou états de conscience, ainsi le plaisir égoïste, pourrait-on dire, est une illusion : mon plaisir à moi n’existe pas sans le plaisir des autres, je sens que toute la société doit y collaborer plus ou moins, depuis la petite société qui m’entoure, ma famille, jusqu’à la grande société où je vis [3]. Cela souligne l’importance de l’accord sur la facilitation des échanges qui est en train de se négocier à l’OMC et pourquoi l’OMC est engagé dans les actions liées à l’Aide pour le Commerce afin de soutenir les efforts déployés par ces économies à surmonter ces obstacles. Les Français aiment à rappeler cette phrase qui prouve, selon eux, le manque de cœur de leurs voisins d’Outre-Manche ; ils ne peuvent point, disent-ils, la citer sans frémir. Tous les écrans vont se remplir, en continu, de ce contenu universel et sanctuaire, populaire et intime à la fois. Tels sont donc les deux modes divergents de connaissance par lesquels l’intelligence et l’instinct devront se définir, si c’est au point de vue de la con­naissance qu’on se place, et non plus de l’action. Les ressources de l’Allemagne en hommes, etc. Les malades ont les mêmes tendances ; toutes les fois que la source de vie est diminuée, il se produit dans l’être entier un besoin d’épargner, de se garder pour soi : on hésite à laisser filtrer au dehors une goutte de la sève intérieure. En somme, chacun reste maître chez soi. Ils avaient de grands projets, et, chose digne d’être notée, ils furent tout de suite encouragés par un mouvement d’opinion. Cette insuffisance du darwinisme est le second point que nous marquions quand nous parlions d’un élan vital : à la théorie nous opposions un fait ; nous constations que l’évolution de la vie s’accomplit dans des directions déterminées. Si elles étaient réalisables, elles mèneraient directement, ainsi que l’a démontré Herbert Spencer, à une nouvelle forme d’esclavage, plus hideuse que toutes celles qui firent jusqu’ici gémir l’humanité. Une circonstance heureuse favorise ce rapprochement. Il faut aussi préciser que les tests de résistance ont été menés avec des exigences en capital bien inférieures à ce que l’application pleine et entière des nouvelles réglementations de Bâle III exigerait. Elles (co)gèrent les organismes collecteurs (les fameux OPCA), hors ceux qui sont interprofessionnels, et ont souvent des intérêts très directs à l’extension de leur rôle… Surtout, dans l’entreprise, tout est fait pour contraindre à une dépense accrue, avec une ribambelle d’obligations encore augmentées à l’occasion de cet accord.