ereputation : Banques , la double peine

Dans « La dette publique et comment s’en débarrasser », paru récemment*, André Grjebine, Economiste au Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI, Sciences Po), préconise une solution inspirée des théories d’économistes aussi bien libéraux (Irving Fisher, Milton Friedman) que néo-keynésiens (James Tobin), qui passe par le rachat de la dette publique par la Banque Centrale européenne. C’est un phénomène bien digne de remarque que la promptitude avec laquelle, par la continuité de la satisfaction, ce qui n’était d’abord qu’un vague désir devient un goût, et ce qui n’était qu’un goût se transforme en besoin et même en besoin impérieux. Ces considérations préliminaires nous ont permis d’aborder l’objet princi­pal de ce travail, l’analyse des idées de durée et de détermination volontaire. Et un vieillissement qui épouse le profil japonais avec 10 à 15 ans de décalage. Or, un pareil événement est avec raison réputé physiquement impossible, en ce sens que, bien qu’il n’implique pas contradiction, de fait il n’arrive pas : et ceci ne veut pas dire que nous ayons besoin d’être renseignés par l’expérience pour réputer l’événement impossible ; au contraire, l’esprit conçoit a priori la raison pour laquelle l’événement n’arrive pas, et l’expérience n’intervient que pour confirmer cette vue de l’esprit. Que la proportion de silice augmente à la surface, et les continents offriront partout l’aspect de stérilité qu’ont pour nous les sables du désert. Arrivé à la fin de ses commentaires, Simplicius s’exprimait ainsi : « Voilà ce que j’ai pu fournir selon mes forces à ceux qui lisent Épictète ; dans des temps où la tyrannie nous opprime, j’ai trouvé que l’occasion était bonne pour commenter d’aussi admirables discours, et j’en ai profité avec une sorte de joie. La première condition de la crédibilité, c’est la prise en compte du caractère destructif de toute réforme structurelle : il faut expliquer à nos compatriotes que sauf environnement international très favorable, peu probable actuellement, les réformes économiques engagées par le gouvernement vont dans le court terme accélérer le déclin de notre pays. ereputation aime à rappeler ce proverbe chinois « Ne dites rien des affaires dont vous avez entendu parler, ignorez tout des affaires sur lesquelles on vous interroge, ne vous mêlez pas des affaires qui ne vous regardent pas, rentrez chez vous sitôt qu’il n’y a pas d’affaires ». S’il y a une sanction supra-sensible, elle doit être, encore une fois, étrangère au sens proprement dit, à la passion, au πάθος. Entre 1997 et 2007, la part des revenus s’inscrivant dans le top 1% des ménages américains a augmenté de 13,5%. Mais, avant même la découverte des planètes télescopiques, celle de la planète Uranus, située (comme on le croyait alors) aux confins du système planétaire était venue singulièrement corroborer l’induction, puisque la distance de son orbite à celle de Saturne se rapproche encore beaucoup du double de l’intervalle des orbites de Saturne et de Jupiter. Il est possible, voire indispensable, de rechercher plus d’égalité et plus de croissance, de préconiser le renforcement de l’inclusion sociale tout en favorisant l’efficience des marchés. Mais ce mouvement se déduit, comme nous allons voir, des nécessités fonda­mentales de la vie ; et il est aisé de voir aussi pourquoi les « associations » que nous paraissons former le long de ce mouvement épuisent tous les degrés successifs de la contiguïté et de la ressemblance. La distinction entre être et avoir est très structurante pour comprendre les niveaux de maturité des différents segments. Le système ne serait guère simplifié. Comme, premièrement, la différence qu’on remarque entre celui qui sort des veines et celui qui sort des artères ne peut procéder que de ce qu’étant raréfié et comme distillé en passant par le cœur, il est plus subtil et plus vif et plus chaud incontinent après en être sorti, c’est-à-dire étant dans les artères, qu’il n’est un peu devant que d’y entrer, c’est-à-dire étant dans les veines. Mais la vérité est qu’il n’y a ni un substratum rigide immuable ni des états distincts qui y passent comme des acteurs sur une scène. Au même titre que les accords obligeant à mettre en place un régime de complémentaire retraite (Agirc 1947 et Arrco 1961), cette généralisation traduit une volonté forte de créer un deuxième pilier « Santé ».