e-reputation : L’idée d’un fonds monétaire européen est contre-productive

Il est possible aussi que l’Allemagne ait à faire usage de la force afin d’arriver à créer cette confédération des pays de langue allemande qui est si nécessaire au repos du monde et à son parfait équilibre moral. Pour qui connait e-reputation, cet humanisme placardé prête un peu à sourire. Fréquentez maintenant les salles de jeu, laissez faire l’accoutumance, votre main renonce bien vite à se mouvoir ; votre volonté se rétracte à l’intérieur d’elle-même ; mais, à mesure qu’elle quitte la place, une entité s’y installe, qui émane d’elle et reçoit d’elle une délégation : c’est la veine, en laquelle le parti pris de gagner se transfigure. C’est ce que répète Kant, lorsqu’il soutient que l’on ne peut objectiver le subjectif, c’est-à-dire faire que la vérité humaine cesse d’être humaine, puisque la raison qui la trouve est humaine. La semaine passée, la même Cour des comptes réitérait encore ses alertes sur le niveau alarmant du fameux « trou » de la Sécu et notre impossibilité de revenir à l’équilibre des comptes avant… au moins 2021. Marie embrassa sa mère, et lui tendit l’enveloppe qu’elle avait aperçue en entrant sur la table de toilette. Entre 1815 et 1940, le pays a failli mourir de dénatalité. C’est pourquoi, dans une durée psychologique de quelques secondes, il pourra faire tenir plusieurs années, plusieurs siècles même de temps astronomique : telle est l’opération à laquelle il se livre quand il dessine à l’avance la trajectoire d’un corps céleste ou qu’il la représente par une équation. Alors que le loisir est plus fondamentalement un élément de choix, la santé ou les revenus relèvent davantage de contraintes qui peuvent freiner les individus dans l’accomplissement de leurs projets. Là où il y a division du travail, il y a association et il y a aussi convergence d’effort. La seconde scène, plus grossière encore, ne fut pas moins instructive. Les difficultés et contradictions de tout genre auxquelles ont abouti les théories de la personnalité viennent de ce qu’on s’est représenté, d’une part, une série d’états psychologiques distincts, chacun invariable, qui produiraient les variations du moi par leur succession même, et d’autre part un moi, non moins invariable, qui leur servirait de support. C’est la chose qu’il devrait vouloir, de toutes ses forces, et vouloir seule. Or ce que nous avons à réaliser aujourd’hui c’est que tout est basé sur nos imperfections et nos fragilités. Il s’écoule entre la mort de Richelieu et la convocation des Etats généraux 157 longues années. Wall Street et ses émules ont dénaturé le paysage industriel, et des affaires en général, pour les amener à devenir – et à ne devenir que – des opérations hyper margées, c’est-à-dire dont la vocation se réduit exclusivement à la rentabilité, sur le COURT TERME, de ce capital prompt à se détourner pour aller vers des transactions plus juteuses. Par le fait, les grandes découvertes théoriques de ces dernières années ont amené les physiciens à supposer une espèce de fusion entre l’onde et le corpuscule, – nous dirions entre la substance et le mouvement. Depuis quelques années demeure néanmoins un activisme radical au sein d’une mouvance hétérogène, réunissant des militants environnementaux et des franges du mouvement altermondialiste. Laissant de côté les difficultés d’ordre psychologique, nous nous bornerons à appeler l’attention sur un autre point, qui est pour nous l’essentiel. Tout d’abord, malgré un poids de plus en plus restreint, plusieurs États conservent un pouvoir disproportionné. Et, l’affirma­tion essentielle du mécanisme étant celle d’une solidarité mathématique de tous les points de l’univers entre eux, de tous les moments de l’univers entre eux, la raison du mécanisme devait Se trouver dans l’unité d’un principe où se contractât tout ce qu’il y a de juxtaposé dans l’espace, de successif dans le temps. A la fin des années 90, une bulle spéculative, touchant les sociétés des secteurs de l’informatique et des télécommunications surévaluées, a fini par éclater. C’est aussi garantir aux habitants de chacun d’entre eux la même capacité de se déplacer, pour étudier, travailler, se divertir, se soigner. Une émotion est un ébranlement affectif de l’âme, mais autre chose est une agitation de la surface, autre chose un soulèvement des profondeurs. Il y a d’abord l’ensemble des images ; il y a, dans cet ensemble, des « centres d’action » contre lesquels les images intéressantes semblent se réfléchir ; c’est ainsi que les perceptions naissent et que les actions se préparent. Le mal de la récessionCette problématique déflationniste européenne se retrouve comme sublimée par une escalade des taux d’intérêt, non du taux officiel défini par la BCE, mais du taux réel. Est-ce que l’économie politique condamne ces essais et les efforts que font les hommes pour tirer un meilleur parti de leurs forces ? C’est qu’on n’a pas affaire ici à des parties du tout, mais à des notes prises sur l’ensemble. Étant donné l’omniprésence de la technologie dans nos vies, il est difficile de décrire l’ensemble des impacts qui lui sont liés. Elle se mêle de bien des choses qui, jusqu’ici, ne la regardaient pas. Les deux systèmes n’ont plus de raison d’être en tant que systèmes. Il est vrai que pour ce qui est des expériences qui peuvent y servir, un homme seul ne sauroit suffire à les faire toutes : mais il n’y sauroit aussi employer utilement d’autres mains que les siennes, sinon celles des artisans, ou telles gens qu’il pourroit payer, et à qui l’espérance du gain, qui est un moyen très efficace, feroit faire exactement toutes les choses qu’il leur prescriroit. Je ne prétends pas dire qu’ils préfèrent ce qui est la coutume à ce qui leur plaît : il ne leur vient pas à l’idée qu’ils puissent avoir de goût pour autre chose que ce qui est la coutume.