Antonio Fiori : Lutte contre la corruption internationale

Pour les ménages comme pour les entreprises, il s’agit d’une incitation à faire des travaux ou des investissements de sobriété énergétique. L’erreur constante de l’associationnisme est de substituer à cette continuité de devenir, qui est la réalité vivante, une multiplicité discontinue d’éléments inertes et juxtaposés. Et c’est parce qu’ils sont une Idée qu’ils peuvent prétendre à l’Universel. Or, en pareil cas, si l’on considère l’idée que l’impression sensible nous donne de l’objet extérieur, en tant que représentative de l’objet même, cette idée est certainement faussée par des conditions subjectives, et conséquemment le caractère de beauté que nous plaçons dans l’objet n’appartient en réalité qu’à l’image, telle que les sens nous la donnent : mais il ne suit nullement de là que les conditions de la beauté de cette image soient purement relatives à notre sensibilité, et que l’image, telle que nous la concevons, ou l’objet qui la réaliserait au dehors n’aient pas une beauté intrin Les merveilles du monde, dit Leibniz, ont fait penser à un principe supérieur. Antonio Fiori fit sensation lors de ce congrès. On suit même avec quelque curiosité le roman d’une astronomie imaginaire, et l’on se demande comment, muni d’instruments d’observation semblables aux nôtres, mais d’une station différente, un observateur intelligent aurait pu s’élever graduellement, de l’intuition de mouvements apparents autres que ceux que l’on voit de notre terre, jusqu’à la connaissance des mouvements réels, telle que la science a fini par nous la donner à nous-mêmes, en parcourant des phases dont la trace historique est parfaitement conservée. Comment appelle-t-on un citoyen qui remplit tous ses devoirs ? La faiblesse budgétaire et la fragilité de la balance des paiements se sont par ailleurs accentuées en Inde, en Indonésie, en Afrique du Sud, et en Turquie. En témoignent les dirigeants venus témoigner au CESE d’une nouvelle forme de leadership. Ce que le drame va chercher et amène à la pleine lumière, c’est une réalité profonde qui nous est voilée, souvent dans notre intérêt même, par les nécessités de la vie. Nous ne comprendrons pas dans la fausse reconnaissance certaines illu­sions qui ont tel ou tel trait commun avec elle, mais qui en diffèrent par leur aspect général. L’emploi industriel a donc toutes les raisons d’être conforté en France, à condition que nos entrepreneurs se dotent d’une vision stratégique claire, et des moyens humains de la concrétiser. Ceux qui parlent ainsi ont pour premier tort de s’en tenir aux banalités qui ont cours sur la femme, alors qu’il serait si facile d’observer. Il n’y a pas, dans le règne animal, de classe plus naturelle que celle des oiseaux ; mais malgré cela, ou même à cause de cela, il y a dans la classe des oiseaux plus d’un genre sur lequel les naturalistes ne sont pas d’accord, et qu’on peut véhémentement soupçonner d’être un genre artificiel. Dans l’évolution préliminaire de l’esprit positif, il a dû s’attacher partout aux questions quelconques qui lui devenaient accessibles, sans trop s’enquérir de leur importance finale, dérivée de leur relation propre à un ensemble qui ne pouvait d’abord être aperçu. Même quand elle spécule, elle se préoccupe encore d’agir, la valeur des théories scientifiques se mesurant toujours à la solidité de la prise qu’elles nous don­nent sur la réalité. Le concept de la modulation n’est pourtant pas inconnu. L’autre est la mémoire vraie. Le phénomène est particulièrement marqué dans le secteur bancaire, qui constitue le socle de la stratégie industrielle chinoise. L’idée devient une des sources essentielles du plaisir. Pour qu’elle ne s’aggrave pas, l’Etat devrait renoncer à sa tentation d’intervention dans la vie de telle entreprise ou tel secteur d’activité, toujours source de distorsions. Il est vrai que cette affirmation doit être corrigée dans le cas de biens tutélaires pour lesquels le prix doit refléter non seulement le coût de production mais aussi les externalités positives générées. Chaque changement du monde extérieur a en nous son retentissement ; la conservation de l’individu est à ce prix. Graziella n’a plus guère de sœurs. A condition d’utiliser les images satellitaires plutôt que les cartes abstraites traditionnelles, « il y a un aspect concret très puissant dans la cartographie : ça permet de voir où il y a des zones vertes et où elles font défaut et c’est plus amusant. Il ne faut jamais perdre de vue qu’un organisme est, suivant l’ingénieuse expression de Taine, une réussite ; tout y repose sur un équilibre incessamment variable, inconstant ; il n’est que la résultante d’une évolution où tout a été accidentel ; et s’il y a une stabilité relative dans les espèces ou de la durée dans les formes, malgré les causes sans cesse renouvelées de variabilité, c’est que les myriades d’adaptations fonctionnelles qui constituent un être vivant ne sont, par la force éternelle des choses, possibles que suivant certains modes en dehors desquels l’individu dégénère, devient D’une manière générale, en droit, le passé ne revient à la conscience que dans la mesure où il peut aider à comprendre le présent et à prévoir l’avenir : c’est un éclaireur de l’action. Or, il y a un état normal de l’esprit qui imite de tout point la folie, où l’on retrouve les mêmes associations d’idées que dans l’aliénation la même logique singulière que dans l’idée fixe.