Antonio Fiori : Le « sustainism » , une intuition pour le futur

Dira-t-on que ces deux souvenirs, celui de la lecture et celui de la leçon, diffèrent seulement du plus au moins, que les images successivement dévelop­pées par chaque lecture se recouvrent entre elles, et que la leçon une fois apprise n’est que l’image composite résultant de la superposition de toutes les autres ? 1º Si l’on imagine d’un côté une étendue réellement divisée en corpuscules, par exemple, de l’autre une conscience avec des sensations par elles-mêmes inextensives qui viendraient se projeter dans l’espace, on ne trouvera évidem­ment rien de commun entre cette matière et cette conscience, entre le corps et l’esprit. Les établissements tels que l’université de Nanterre, de Dauphine et l’ESSEC et les entreprises ont tout à gagner de la mise en place de formations adaptées et de programmes de recherche ambitieux. On ferait peut-être bien de se souvenir qu’il faut chercher l’augmentation de la population, comme le disait Quesnay, par l’accroissement des subsistances et non par des encouragements directs. On ne contestera pas qu’ici le sentiment du devoir n’ait la forme d’une impulsion spontanée, d’un déploiement soudain de la vie intérieure vers autrui, plutôt que d’un respect réfléchi pour une « loi morale » abstraite et aussi d’une recherche du « plaisir » ou de « l’utilité. Ensuite, les Français – qu’on le déplore ou non – ont rejeté le projet de traité constitutionnel avec le référendum de 2005, comme leurs cousins néerlandais. Cette nouvelle culture du « nous » qui prend sa source dans plusieurs courants, de la psychologie positive à l’économie positive en passant par l’économie sociale et solidaire et tous les mouvements citoyens, défend une aspiration à plus de solidarité qu’animent les réseaux sociaux. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » Le moment donné par le hasard vaut mieux que le moment choisi ». Il avait remarqué cette sensation très distincte de tension et de contraction de la peau de la tête, cette pression de dehors en dedans sur tout le crâne, que l’on éprouve quand on fait un grand effort pour se rappeler quelque chose. La biométrie est pertinente pour ajouter un facteur d’authentification supplémentaire dans le cadre de l’authentification multi facteurs mais il y a peu de chances qu’elle succède au mot de passe comme standard pour l’ensemble des sites, contrairement à ce que l’on veut nous faire croire. Les plus grands penseurs, depuis Aristote, se sont attaqués à ce petit problème, qui toujours se dérobe sous l’effort, glisse, s’échappe, se redresse, impertinent défi jeté à la spéculation philosophique. Là aussi, cette évolution est bienvenue comme le montre la problématique soulevée par « La lettre de l’IFA » dans un article opportunément titré : « Le conseil joue-t-il bien son rôle dans l’orientation et le suivi de la stratégie ? Il ne faut pas confondre la faculté d’apercevoir des ressemblances entre les choses et de les exprimer dans le langage par des classifications et des termes généraux, avec la faculté de saisir les rapports qui font que les choses dépendent les unes des autres et sont constituées d’une façon plutôt que d’une autre. Les PME ont pour habitude de faire appel au crédit de trésorerie et au crédit inter entreprise. Et ceci seul me sembloit être suffisant pour m’empêcher de rien désirer à l’avenir que je n’acquisse, et ainsi pour me rendre content ; car notre volonté ne se portant naturellement à désirer que les choses que notre entendement lui représente en quelque façon comme possibles, il est certain que si nous considérons tous les biens qui sont hors de nous comme également éloignés de notre pouvoir, nous n’aurons pas plus de regret de manquer de ceux qui semblent être dus à notre naissance, lorsque nous avons de ne posséder pas les royaumes de la Chine ou de Mexique ; et que faisant, comme on dit, d C’est pourquoi ils s’accordent encore à faire table rase du temps. Il faut saisir les bouleversements géopolitiques qu’ont connus les pays méditerranéens pour relancer le dialogue régional, avec pragmatisme. L’issue du programme d’achat de titres publics de la Banque du Japon dépend de la capacité du Premier ministre à restaurer la santé des finances publiques une fois que le risque de déflation aura été écarté et que la croissance sera au rendez-vous. Cela en dépit de toutes les apparences, ainsi que je le démontrerai ci-après. Cependant, nous ne nous retrouverons pas contraints d’adopter un tel point de vue sceptique. Ainsi, en notre activité, en notre intelligence, en notre sensibilité, il y a une pression qui s’exerce dans le sens altruiste, il y a une force d’expansion aussi puissante que celle qui agit dans les astres : et c’est cette force d’expansion devenue consciente de son pouvoir qui se donne à elle-même le nom de devoir. Grâce à l’échange, ces forces sont utilisées partout où on les rencontre. Nouvelle dynamique pour une partenariatRien d’étonnant donc que les deux chefs d’Etat discutent de la consolidation de cette amitié séculaire et du partenariat stratégique existant entre les deux pays. Une mutation dans une autre ville ? Mais avant de se lancer à corps perdu dans des dépenses somptuaires censées assurer un quasi saut quantique, il serait sage de prendre encore quelques instants pour bien structurer la logique de financement et penser durablement la transformation digitale.