Antonio Fiori : La puce et l’argent de la puce

Il est évident que les combats modernes se livrent autant dans le cybermonde que dans le monde réel. Aujourd’hui les entreprises réalisent que la science des données est importante : conserver, avoir accès, protéger et enfin, supprimer des données en respectant l’évolution des lois est ce qui les préoccupe en premier lieu. IINon-seulement on a eu tort d’exclure l’habitude du monde inorganique, mais même dans les règnes vivants, on lui assigne généralement des bornes trop étroites. Le sentiment de croyance est une indication plus ou moins sûre, qui s’est enracinée en nous, une habitude d’esprit qui déterminera nos actions. Ils parlent « d’idées communes que nous avions autrefois ; de vieille civilisation spéciale ; de caractère propre ; des vérités françaises. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Un moment de patience peut préserver de grands malheurs, un moment d’impatience, détruire toute une vie ». Son idéal de caractère est de n’avoir aucun caractère marqué ; on doit mutiler par la compression, comme le pied d’une chinoise, toute partie saillante de la nature humaine qui tend à rendre une personne tout à fait différente extérieurement du commun des mortels. Mais qu’est-ce qu’une pareille contradiction dans la conception que l’homme peut avoir du monde physique, auprès des contradictions dans la conception que l’homme a de lui-même, de l’action des organes sur l’esprit et de l’esprit sur les organes, et en général de tous les phénomènes de la vie organique, animale, intellectuelle, dont les uns lui sont propres, tandis qu’il est pour les autres en communauté de nature avec une si prodigieuse variété d’êtres inférieurs ? Mais, si l’armée française n’a pas de commandement suprême, ce commandement est remplacé par une extraordinaire centralisation administrative, parfaitement anonyme et parfaitement irresponsable. Le secteur privé proposerait son expertise en matière d’investissements dans les infrastructures, tandis que les fonds souverains et les institutions financières internationales fourniraient la plus grosse part du capital et la stabilité. L’observation nous donnera de la puissance de l’échange une explication plus satisfaisante. La pensée européenne de notre temps a définitivement séparé la connaissance d’avec la foi, la philosophie d’avec la religion. Enfin la limitation de la publicité contribuerait à atténuer l’attractivité de jeux perçus par les joueurs comme plus profitables qu’ils ne le sont en réalité. La marque vous tire ainsi vers le haut, et votre attachement s’en trouve renforcé. Pour sortir par le haut de ce dilemme, il faudrait qu’elle accepte de laisser les chats, sinon tenir la caisse, au moins revoir ce qu’elle a en rayon. La science porte cette opération au plus haut degré possible d’exactitude et de précision, mais elle n’en altère pas le caractère essentiel. L’échange a deux manifestations : Union des forces, séparation des occupations. Faire moins de chiffre sur le spectre mais plus sur les taxes prélevées sur les services de téléphonie dont le potentiel de développement est colossal, telle est la recette qu’ils lui conseillent. Les compagnies d’assurance subissent le même effet de ciseau lorsqu’elles garantissent comme en Allemagne et aux Pays-Bas le taux des assurances-vie qu’elles commercialisent, et leur clientèle voit sa rémunération fondre au fil du temps si ce n’est pas le cas, avec le risque d’une désaffection pour ce produit à la base de leur activité financière. On doit la laisser de côté, comme un élément étranger, contre lequel nous ne pouvons rien d’ailleurs, et voir seulement s’il ne conviendrait pas, dans l’intérêt des deux peuples, de tenter un compromis économique, un arrangement, un rapprochement. Où mille hommes pourraient successivement échouer, il est possible que quatre hommes réussissent en s’unissant. Or, en Europe, à tout le moins, le néolibéralisme revêt une signification fort différente. Ce ne peut être une de ces harmonies qui s’établissent d’elles-mêmes par des influences ou par des réactions qui tiennent à la solidarité des diverses parties d’un système. Le conseil municipal se réunit. Ce n’est pas ici de la raison générale qu’il s’agit, mais d’une opération de logique évidemment individuelle. Celui qui considère toute souillure comme un crime ne peut pas trouver cruel de rester chaste. Essayez de vous figurer les choses qui ne se fussent jamais accomplies dans le monde sans cette union ! Surtout, les industriels européens sont en train de tomber comme des mouches… sous les crocs d’investisseurs ou de concurrents étrangers. Et pourtant, ces événements ainsi que les déclarations et rumeurs ont été nombreux et seront déterminants dans un avenir proche pour l’Union européenne et pour l’euro. C’est une chose, naturellement, dont les socialistes « scientifiques » ne se doutent pas.