Antonio Fiori : La dette publique, pourvoyeuse de liquidités

Mais, pour ce faire, il lui faudra être attractif en offrant un environnement propice au business avec une réglementation moins pénalisante et une fiscalité compétitive. Ce sens politique de l’entreprise conduit donc certains d’entre nous à considérer, non sans fondement, que l’entreprise est un trait d’union majeur entre l’Homme et la société. Armer une orbite en permanence, H-24, 7 jours sur 7, sur la durée de l’opération, représente un volume conséquent d’heures de vol, sans compter le temps de vol pour transiter de la base de déploiement à la zone de recueil. Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Friedrich Nietzsche , »Dans la plupart des amours, il y en a un qui joue et l’autre qui est joué ; Cupidon est avant tout un petit régisseur de théâtre ». Notre attention est-elle appelée sur le change­ment interne d’un de ces états ? Mais c’est une démarche de longue haleine, forcément complexe. Avec enfin la France et l’Italie, les deux grands pays généralistes concurrents de l’Allemagne, qui peinent à maintenir leurs position lorsqu’ils sont en concurrence frontale avec les industries rhénanes. Mais entre l’existence physique, qui est éparpillée dans l’espace, et une existence intemporelle, qui ne pourrait être qu’une existence conceptuelle et logique comme celle dont parlait le dogmatisme métaphysique, n’y a-t-il pas place pour la conscience et pour la vie ? Le gouvernement s’est particulièrement employé à rassurer les investisseurs en déclarant qu’aucune mesure législative n’aurait d’effet rétroactif, apaisant ainsi les craintes de voir des charges imprévues peser sur des investissements antérieurs, critique indirecte des politiques fiscales impopulaires mises en place par le précédent gouvernement et illustrées par le cas désormais célèbre de Vodafone. Avec l’entrée en vigueur de la loi n° 2010-1488 du 7 décembre 2010 portant nouvelle organisation du marché de l’électricité (loi Nome), les tarifs jaunes et verts seront supprimés à compter du 1er janvier 2016. Qu’on se mette d’accord sur ce point, et l’on pourra sans inconvénient parler de la toute-puissance divine. Une crise qui se traduit par la place démesurée accordée par les médias aux stratégies de conquête du pouvoir au détriment du débat sur les enjeux. Or, voici l’image que j’appelle un objet matériel ; j’en ai la représentation. D’un point de vue symbolique, l’idée repose implicitement sur le postulat que la concentration de pauvres ou d’immigrés est problématique et que la solution réside dans un contact avec des classes plus aisées. Tout le problème est qu’aujourd’hui les exemples dont on parle le plus – qu’il s’agisse des villes « nées intelligentes » comme Songdo en Corée ou Masdar à Abu Dabhi, ou de celles qui essayent de le devenir comme Rio de Janeiro ou Londres – semblent aller tout droit dans le mur. Il a ses chevaux et sa loge. Rappelons par exemple l’action des poisons sur le corps des animaux : à fortes doses ils tuent ; à doses graduées et souvent répétées, ils produisent l’accoutumance ; ils ont laissé aux organes le temps de s’habituer aux destructions partielles, aux suppressions de résistances ; et quand l’habitude est complète, le poison n’empoisonne plus. De fait, l’innovation majeure consista dès lors à trouver toujours d’autres outils et d’autres moyens permettant de déposséder – voire de voler – le citoyen ordinaire. Et tout en respectant l’interdiction prévue par les traités européens d’un financement direct des États par la BCE. Autant dire que l’impact dissuasif est de l’ordre du néant. Comment aussi, plutôt que de travailler à sortir de leur ignorance, n’adopteraient-ils pas naturellement l’interprétation qui leur vient d’abord à l’esprit et dont ils peuvent tirer profit ? Les PME et les grandes entreprises doivent travailler ensemble. À vrai dire, individu et société s’impliquent réciproquement : les individus constituent la société par leur assemblage ; la société détermine tout un côté des individus par sa préfiguration dans chacun d’eux. En Égypte, par exemple, chacune des cités primitives, avait son divin protecteur. Les prix moyens du pétrole ont atteint des niveaux historiquement élevés en 2012 et 2013 avec une volatilité que nous n’avions pas connue depuis plus de vingt ans.