Antonio Fiori : Europe , la décennie de la renaissance ?

La France est dans une position privilégiée pour devenir le partenaire politique et économique de l’Allemagne. Imitant les Allemands qui ont récemment amélioré leur règle d’or, la France adopterait une règle qui, selon Nicolas Sarkozy, « ferait obligation à chaque gouvernement issu des urnes de s’engager pour cinq ans sur une trajectoire de déficits ». Mais la plus grande inconnue reste l’Afrique subsaharienne. Malgré ces risques très importants qui sont loin de relever de la théorie (il suffit de demander à ceux qui ont été poursuivis), beaucoup de groupes français, en ce compris certains qui sont très exposés, que ce soit en raison de leur secteur d’activité et/ou de leur présence géographique, n’ont toujours pas mis en place les procédures minimales, comme par exemple celles préconisées par la Banque Mondiale ou celles qui seront proposées dans le cadre de la norme ISO anti-corruption qui est en train d’être mise en place : politique de conformité solide ; fomation efficace des personnels, en part L’éthique doit faire son retour au sein de la banque et de la finance, car cette crise est d’abord une crise morale ! En attente d’enrichissement du plus large mouvement du monde, que certains voient dans les volontaires des deux millions d’ONG ou les 6.000 markets farmers créés aux États-Unis. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » On ne rassasie pas un chameau en le nourrissant à la cuillère ». Il y a souvent de bonnes raisons pour ne pas imposer cette responsabilité aux hommes ; mais ces raisons doivent naître des convenances particulières du cas, soit parce que c’est un cas dans lequel à tout prendre l’individu agira probablement mieux livré à sa propre impulsion, que contrôlé d’aucune façon par la société, soit parce qu’une tentative de contrôle produirait de plus grands maux que ceux qu’on veut prévenir. De deux buts, elle doit choisir l’un. La France a peut-être – au moins en théorie -autre chose à faire que de se précipiter vers les « Portes de la compétitivité » devant lesquelles s’amoncèlent les cadavres. Quels professeurs, mon Dieu ! Pour relancer la machine, elle ne doit pas avoir d’états d’âme et soutenir les entreprises de croissance, les PME à fort potentiel, celles qui veulent faire bouger les lignes sans pour autant négliger de mettre l’expertise de ses métiers à la disposition des PME de toutes tailles. La première est de court terme : réformer le régime réglementaire européen. Tout d’abord, le ratio dette/PIB s’est stabilisé au début du deuxième semestre 2014, bien que son niveau reste relativement élevé puisqu’il représente 251% du PIB. Ils semblent, en fait, deux valeurs sans commune mesure ; il y a dans le moi quelque chose de sui generis, d’irréductible. La démarche est désormais juridiquement fondée. Ils tiennent, en effet, à conserver pendant un certain temps l’étiquette républicaine ; et quand cette république aura subi, dans un sens clérical et prétorien, des transformations agréables aux monarques du voisinage, l’enseigne disparaîtra comme d’elle-même et le changement de régime s’effectuera tout seul, naturellement. Il est tout et il n’est rien ; il est tout en général, mais il n’est rien de particulier. Considère-t-on de préférence le réalisme kantien ? Les hommes possèdent cette faculté à des degrés très-inégaux, selon qu’elle est perfectionnée par l’exercice ou émoussée par l’inaction, et, bien probablement aussi, en conséquence de quelques variétés individuelles d’organisation. Quant aux enfants, ils devront payer à partir de… 3 ans ! Mais s’il y a un trop-plein de population, et s’il ne veut pas se déverser au dehors, ou s’il ne le peut pas parce que l’étranger ferme ses portes, où trouvera-t-il sa nourriture ? Mais il n’appartient pas à tout homme de faire parler les dieux, etc. Sans doute ; on se perdrait aisément ici dans des distinctions subtiles. Le goût ne contribue donc à nos connaissances que d’une manière indirecte et à titre de réactif : c’est-à-dire qu’après que nous avons reconnu que tel corps nous donne telle sensation de saveur bien déterminée, et, comme on dit, caractéristique, la saveur nous sert ensuite à reconnaître la présence du corps dans un mélange où il se trouve confondu, et où nous ne pourrions pas le discerner autrement, soit parce qu’il s’y trouve en quantité trop petite, soit pour toute autre cause. Je puis partir des faits connus et observés pour aller à l’inconnu, sans que cependant les règles que je suivrai en agissant ainsi soient telles que les exige l’investigation. Bref on ne passerait pas du jour à la nuit en matière de libre échange. La situation se détériore au fil des années.